La dynastie des maîtres de chai

undefined


La réputation de LOUIS XIII est le fruit d'une vision familiale qui inspira André Renaud, Président de la Maison Rémy Martin de 1924 à 1965 et de son gendre et successeur, André Hériard Dubreuil. Le maître de chai a toujours été choisi par le Président pour perpétuer l'immuable héritage de LOUIS XIII. À la fois artiste et visionnaire, c'est lui qui donne naissance à cet assemblage subtil et élaboré et transmet son savoir-faire de génération en génération.

André Giraud

André Giraud

Le choix de M. Renaud se porta alors sur André Giraud, un apprenti de 20 ans à l’époque, chez qui le Président remarqua un potentiel.

L’histoire veut que le Président ait demandé un jour au jeune homme de goûter un échantillon d’eau-de-vie qu’un distillateur proposait à la vente – c’était une sorte de défi, car l’apprenti n’avait aucune expérience de la dégustation. Il s’exécuta pourtant, et déclara que l’échantillon lui semblait dégager des notes de pétrole. L’enquête qui s’ensuivit prouva qu’il avait raison. Le Président prit alors la décision de le former, lui ouvrant une carrière qui allait en faire le prochain maître de chai.

Avant de le devenir, tout candidat suit une période initiale d’apprentissage aux côtés de son prédécesseur. André Giraud avait 37 ans lorsqu’il fut officiellement nommé. Dans l’intervalle, M. Renaud lui avait appris tout ce qui lui semblait indispensable à ce poste : connaissance du produit, bien évidemment, mais avant cela, trois années de travail dans les vignes car plus que tout, il devait tout connaître du terroir.

Georges Clot

Georges Clot

M. Giraud forma lui aussi son successeur pendant de nombreuses années. Georges Clot rejoignit Rémy Martin en 1972. D’une précédente expérience professionnelle dans un laboratoire, il avait gardé un point de vue original et innovant qui allait marquer sa contribution en tant que maître de chai.

À l’instar de l’ancien Président André Renaud, M. Giraud exerça dans la tradition de l’instinct et de l’intuition, où chaque décision cruciale était prise de façon purement personnelle. Puis la direction revint à André Hériard Dubreuil, Président d’une ère moderne. Alors que les générations précédentes savaient parfaitement reconnaître une eau-de-vie d’exception, le nouveau Président et son nouveau maître de chai voulurent connaître, d’un point de vue scientifique, les caractéristiques d’une telle exception.

Le partenariat entre M. Giraud et M. Renaud eut pour avantages l’extension de l’inventaire et l’adoption d’une méthode de gestion moderne. L’une des contributions premières de Georges Clot, lorsqu’il prit ses fonctions en 1990, fut d’informatiser cette gestion pour ouvrir l’immense et précieux inventaire aux inspections et aux contrôles internes.

Pierrette Trichet

Pierrette Trichet

Pierrette Trichet avait déjà travaillé de nombreuses années avec George Clot lorsque ce dernier prit sa retraite en 2003. Madame Dominique Hériard Dubreuil, alors Présidente de la Maison Rémy Martin, reconnut son talent et la nomma à sa succession : Pierrette Trichet devint le quatrième maître de chai de la Maison.

Pendant plus de dix ans, Pierrette Trichet a testé, noté et veillé sur plusieurs milliers d'eaux-de-vie qu'elle a sélectionné pour composer les cognacs Rémy Martin. C'est à elle que l'on doit la découverte exceptionnelle de Louis XIII Rare Cask, l'exemple même d'un pur moment de grâce dans la carrière d'un maître de chai.

Baptiste Loiseau

Baptiste Loiseau

Après 38 ans de Maison, Pierrette Trichet a décidé de passer le témoin à Baptiste Loiseau, à qui elle a pris soin de transmettre son savoir-faire.

Il incarne la nouvelle génération à qui il revient de perpétuer le savoir-faire du maître de chai, tout en veillant à préserver la qualité exceptionnelle qui fait la réputation des cognacs Rémy Martin. Aujourd’hui, Baptiste Loiseau œuvre notamment avec certaines des eaux-de-vie sélectionnées et vieillies par ses prédécesseurs au début du siècle dernier. Il choisit également celles qui entreront dans la composition de LOUIS XIII le siècle prochain. Tout l’avenir de LOUIS XIII dépend de son art et de son talent.