Limousin oak tierçons
Limousin oak tierçons

Le secret derrière les tierçons LOUIS XIII

Février 2020

En créant de nouveaux tierçons en bois de chêne du Limousin, LOUIS XIII fait revivre un art ancien, et ainsi préserve l’héritage du passé et garantit le succès futur


Les tierçons sont des fûts traditionnels fabriqués en bois de chêne de qualité supérieure, provenant des forêts limousines du sud-ouest de la France. Nous employons ces anciens tierçons en chêne du Limousin pour faire vieillir dans nos chais certaines des précieuses eaux-de-vie qui seront assemblées pour créer le cognac LOUIS XIII. Le rôle de ces fûts dans le très long processus de production est inestimable.


Un échange délicat s’opère au fil du temps entre l’eau-de-vie, le bois et l’air. Le précieux liquide acquiert douceur et moelleux à mesure qu’il absorbe les tannins du bois, concentrant les arômes complexes jusqu’à ce qu’il soit jugé prêt à intégrer l’assemblage de cognac en évolution choyé par notre maître de chai jusqu’à atteindre la signature aromatique unique de notre cognac LOUIS XIII.


Les tierçons en chêne du Limousin de nos chais sont transmis de génération en génération de maîtres de chai, réparés et restaurés au fil des années afin de pouvoir transmettre encore et encore leurs caractéristiques uniques à chaque lot de nos exceptionnelles eaux-de-vie de Grande Champagne.

Tierçon Making Process
Tierçon Making Process

Un retour aux traditions

LOUIS XIII prend cent ans d’avance et produit aujourd’hui de nouveaux tierçons qui seront utilisés par les générations futures. La production des tierçons a cessé en 1917. La production actuelle fait appel au savoir-faire artisanal traditionnel, chaque tierçon LOUIS XIII étant façonné à la main. 

Le bois de chêne du Limousin des douelles utilisées pour fabriquer nos tierçons LOUIS XIII présente un grain large et ouvert et provient d’arbres âgés de 150 à 180 ans. Pleinement engagés en faveur de pratiques durables, nous travaillons étroitement avec l’Office National des Forêts pour réaliser des opérations de reboisement de chênes en France, dans le cadre de la campagne des Nations unies « Plantons pour la planète ».

Des merrains, ces planches spécialement sélectionnées parmi les chênes abattus dans les forêts limousines, sont empilés et séchés à l’air libre pendant trois ans afin d’acquérir tout leur potentiel aromatique. Ils sont alors prêts à être transformés en douelles et façonnés en tierçons, plus hauts et plus étroits que les fûts de chêne classiques.

Conduit par nos maîtres tonneliers, le processus minutieux de fabrication des tierçons LOUIS XIII consiste à assembler toutes les douelles dans un cercle de montage puis à les ajuster une par une à l’aide d’un marteau jusqu’à ce qu’elles prennent la forme d’un tonneau. L’intérieur du fût est ensuite chauffé : c’est le bousinage, une étape cruciale de la production qui nécessite de vastes compétences techniques pour révéler ce qu’il faut du caractère du chêne qui donnera au cognac LOUIS XIII sa signature aromatique unique.

Il n’existe pas deux tierçons LOUIS XIII identiques. Les finitions, pour chacun, sont apportées à la main, ajoutant davantage de complexité au processus. 

LOUIS XIII Craftsmen
LOUIS XIII Craftsmen

Des siècles plus tard

La Maison LOUIS XIII est fondée sur les talents, l’intuition et l’esprit visionnaire des femmes et des hommes. L’attention méticuleuse que ces derniers portent aux détails à chaque étape de la fabrication garantit la sauvegarde des caractéristiques uniques de notre cognac.

Entre l’instant où est planté une graîne dans la forêt du Limousin et celui où est finalisée la parfaite goutte de cognac LOUIS XIII, des siècles se seront écoulés, et avec eux la transmission de nombreuses années de savoir-faire et d’intuition. C’est cette vaste étendue de temps et tout le savoir-faire qu’elle recèle qui peuvent être savourés dans chaque goutte de cognac LOUIS XIII.